Partagez | 
 

 Un palmier tatoué, vous en avez déjà vu auparavant ? { Sachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirishima Sachi

Fondateur

Fondateur
avatar
► Theme song : Just imagination ♥
► Ta couleur : Darkred
► DC : Pas pour le moment.
• Anniversaire : 18/11/1996
• Inscription : 15/01/2015
• Messages : 40
• Âge : 21
• Pays : Belgique
○ Sexualité : Bisexuel
○ Pouvoir : Décupler la force dans un de mes membres, rapidité y compris. Et pouvoir parler aux animaux.



MessageSujet: Un palmier tatoué, vous en avez déjà vu auparavant ? { Sachi   Ven 21 Juil - 2:05



Nous regardons tous en l'air, les yeux bien ouverts... Pour voir voler nos rêves



Kirishima Sachi



• Sexe ; Mâle, voyons !
• Âge ; Dix-neuf ans
• Origine ; Japonaise
• Pouvoir ; Je peux décupler mes forces dans l'un de mes muscles pour soit courir très vite ou frapper très fort. Le second ? Je parle aux animaux.
• Sexualité ; Bisexuel. Mais j'aime beaucoup les hommes.
• Groupe ; Étudiant.



• As-tu un fétiche ; Les jambes. Les jambes dans les bas. C'est sexy. Tu trouves pas ?
• Ton animal favori ; LES CHIENS.
• Ton plus grand défaut ; La gourmandise.
• Tu maîtrises bien ton pouvoir ; ... ça passe. J'ai déjà déboîté l'épaule d'un ami en lui faisant une tape sur l'épaule.
• Ton animal de compagnie ; Un doberman. Il s'appelle Chubby.



Physique ;


Vous m'avez bien regardé ? Un panache de cheveux rouges flamboyants qui atteignent habituellement le milieu de mon dos, que j'attache pour sortir ou pour aller en cours. Oui, j'suis un peu dans ma période rebelle où j'adore me teindre les cheveux. Un problème ? Il m'arrive de me faire une tresse, voir diverses coiffures mais la plus simple reste la queue de cheval. Je regarde souvent les gens de mon mètre quatre-vingt, avec un sourire ou non. Tout dépend de mon humeur, mais ça, je vous en parlerais après. Mes yeux sont noirs. Enfin, marrons foncé... Mais très foncés alors. Le pur japonais, tu vois le genre ? Je suis pas maigre, plutôt musclé. J'adore le sport et j'ai fait bien des choses depuis mon enfance ! Foot de rue, basket, baseball. Alors j'en porte la carrure. D'ailleurs, en parlant de muscles, on en vient à la peau. J'ai des tatouages qui m'ont prit la blinde de thune et bordel que j'en suis fier ! Vous voulez les voir ? Ahah ! Ils descendent jusqu'en bas de mon dos, sur mes cuisses... Mollets, cou, front. Et sur le bord de mes fesses. Des tribals, ceux que je chéris le plus en ce monde. De ce qui suit, mon style vestimentaire. Un jeans, un futal noir, ça passe. Puis un chandail, voir une chemise blanche légère. J'aime beaucoup porter les chemises. Et, souvent, je m'attache un bandana sur le front ou je porte des lunettes de soleil lorsqu'il y en a. Je suis fragile des yeux.



• Combien de pattes a une araignée ; Ouitte.
• Aimes-tu les pommes de terre au fromage ; En tout cas, ça a l'air délicieux. Mais j'avoue, je préfère les pâtisseries.
• Penses-tu que tu es intelligent ; ... Oui ?
• Est-ce que tu t'es déjà endormi dans un lieu insolite ; Sur mes toilettes. Est-ce que ça compte ?
• Le chapeau est-il magique ; J'ai toujours rêvé d'être magicien.
• Kirikou n'est pas gros, mais c'est un ; ... Je sais plus la suite.
• Alors, patron, toujours gay ? ; Comme un pinçon, chef !
• C'est cet énorme noir qui te fait peur ? ; Oui. *Serre son chien dans ses bras.*
• Combien font 96 - 8 ? Attention, calculette interdite ; 88. Je suis pas si con que ça !
• Es-tu fluffy ; Tu veux voir ? ♥
• Où est la piscine ; Splich sploch, tu veux venir avec moi ? J'adore l'eau.
• Te travestirais-tu pour quelque chose d'important ; Alors t'as intérêt que ça le soit vraiment.


Caractère ;


« Tu commences à me connaître, toi, hein ? Certes, ça fait quatre ans que nous sommes ensemble, mais je pense que désormais, tu me cernes un peu mieux que tout ce qui peut m'entourer. Je suis pas un mauvais gars, tout du moins, je pense pas. J'aime pas forcément aller vers les autres, j'ai beaucoup de mal à ce niveau et tu es là pour me le confirmer. Pour tout te dire, ce sont les autres qui viennent d'eux même et lorsque ça arrive, tout roule. Bien que j'aime énormément mater et que je sois ouvert d'esprit, je ne suis pas aussi sociable qu'on le croirait, quelle ironie ! Je réponds, je souris et je blague avec mes amis, mais je ne m'approche jamais assez pour de nouvelles rencontres. En fait, est-ce que j'ai seulement une personne de proche ? Je n'ai jamais eu de copine, jamais de copain non plus. C'est bizarre, hein ? C't'à croire que je m'entends mieux avec les animaux qu'avec mon espèce. Non, je ne suis pas de ce bord là, t'en fais pas. Une relation avec un animal ? ARK ! Plutôt rêver ! Mais... Avec toi, je pourrais parler des heures, même si les gens me prennent totalement pour un taré. Je n'ai jamais révélé cette particularité à quiconque mis à part mes parents, les professeurs et mon frère. Maintenant, c'est vrai que je peux paraître horriblement joyeux. On me propose une partie, j'accepte avec joie et je me mêle aux autres participant. J'aime faire des coups en douce, être vicieux et faire rire les gens, quitte à être le centre de l'attention. C'est quand même vachement contradictoire, à croire que je suis presque faux cul avec eux. Pourtant, c'est pas ce que je veux et c'est pour ça que j'aimerais essayer de changer. Tu penses pouvoir m'aider ?

Retirer cette vilaine manie de laisser traîner mes magasines sur ma table de chevet ? Sûrement. Ce serait une bonne chose si la personne que j'aurais éventuellement réussie à draguer venait à entrer dans mon espace personnel. Après tout, je n'ose pas imaginer sa tête. C'est sûr que ça ne fait pas toujours bonne image, même si je pense qu'ici, tout le monde sait que Sachi a de super conseils pour les magasines cochons. Voilà ce en quoi je suis le plus populaire, auprès des mecs en tout cas. En ce qui concerne les filles, c'est différent. J'ai presque la côte, en fait. Tu verrais, un jour faudrait que je t'emmène dans les couloirs pour que tu puisses voir le bordel que c'est ! Elles me regardent, ça chuchote et ça y est, c'est partit. J'entends les ragots, les commentaires sur mes cheveux. Ou des fois, ce sont les tatouages. On les qualifies de « sexy » et des fois on me demandent ce qu'ils signifient.

Ma détermination ! Ce que je réponds fièrement, les dents sorties avec le pouce en l'air. En ce qui concerne mes cheveux, on me demande souvent si je les entretiens ou quelle est ma couleur naturelle. Car de base, je ne suis pas blond ni roux, mais brun foncé. Pas noir, sinon mes sourcils n'auraient pas quelques reflets chauds. Et des fois on me demande si on peut me faire des tresses, ce à quoi je ne dis jamais non. Tiens, encore quelque chose que je n'avais pas précisé ! J'adore qu'on me touche les cheveux. C'est relaxant, voir horriblement détendant. Ça me fait frémir, c'en est presque jouissif. Aller chez le coiffeur est limite un passe-temps que j'affectionne tout particulièrement. Tout comme l'entretient de la peau. Je fais au minimum un masque par jour, histoire de me retirer quelques points noirs. Qui a dit qu'un homme ne pouvait pas prendre soin de soi ? Après, ça, tu le vois très souvent... En y pensant, s'il te plaît, arrête de te moquer de moi. C'est pas la première fois mais à chaque fois, tu t'esclaffes et ça devient ultra vexant.

Après, je suis du genre à pleinement m'assumer. L'avis des autres ? Je m'en cogne clairement. Je ne veux pas sculpter ma personnalité sur telle ou telle chose. C'est pas comme si j'obligeais les gens à rester à mes côtés. Je peux très bien survivre seul, j'ai d'autres amis qu'ils n'auront probablement jamais, mais ça, je pourrais réellement t'en parler plus bas. Par contre, il ne faut pas tester ma patience. Tu l'as déjà testée et tu sais très bien à quoi t'attendre, hein ? J'ai beau ne pas réellement aimer grand monde, je n'aime pas qu'on leur cherche des noises. Que ce soit pour eux comme pour moi, j'ai une grande gueule. Je sais toucher là où ça fait mal, mais je n'en arrive que rarement aux mains. Pour dire vrai, je ne sais pas encore assez bien contrôler ma force pour l'utiliser sur les autres. Même si ma poigne est forte, que j'en ai la carrure et que je sache ma valeur à ce niveau, j'ai toujours peur d'en faire des dégâts. Un regard bien placé et, pour la plupart du temps, ça fait l'affaire.

N'empêche que c'est fou, on me prend quand même la plupart du temps pour un grand gaillard, le petit leader qui trône au lycée depuis déjà deux ans. Alors qu'au contraire, je n'ai jamais aimé diriger les troupes. Je suis plus du style à suivre les idées et les envies de chacun car, je pense qu'au fond, toute personne mérite d'être appréciée. »


Histoire ;


«  Je t'ai manqué, hein ? Ahah ! Je t'ai déjà tout dit, sauf mon passé. Dommage, j'aurais bien aimé que tu puisses suivre mes aventures en même temps que moi. Mais non, je ne t'ai eu qu'il y a peu... Alors faisons ça comme une histoire.

Donc ! Je suis Japonais et je n'ai jamais quitté ma terre natale. J'ai jamais pu voyager, non. Que dalle, nada. Pour tout te dire, ma mémoire me fait défaut et je n'arrive pas à me souvenir plus loin que la mort de mes parents. J'avais six ans à l'époque, mon petit frère venait d'avoir ses deux ans. Un sale accident de train, ça pardonne pas. Il y avait eu beaucoup de séquelles suite à cet événement. Mais c'est dingue, je ne me souviens presque pas de leurs visages. Je sais que ma mère était une brave femme, mon père un peu plus strict. Sans plus. Depuis toujours, j'ai prit Masao sous mon aile et j'ai fait de mon mieux pour l'élever. Car, tu vois, j'habitais chez notre tante et malgré le fait qu'elle nous nourrissait, elle travaillait d'arrache-pied. Une femme incroyable ! Je la voyais que pour le soir, histoire de manger en « famille ». Mon oncle ? Elle l'avait quitté il y a bien longtemps ! Un vieux pourri qui passait son temps à boire, apparemment. Pas sympathique pour un sou, bref. Le genre de mec à balancer par la fenêtre. Et elle a bien fait ! Après, je n'oserais même pas lui balancer quelques bâtons dans les roues, elle m'expédierait à dix kilomètres, ahah !

Tu vas me dire, ça commençait bien, hein ? Malheureusement, malgré nos petites séquelles, Masao n'a jamais été un bon gamin. Il faisait des bêtises, cassait des choses et pour le couvrir, je disais que c'était de ma faute. Je pense que je l'ai trop couvé. Un peu comme une poule, mais en extrême. Alors ce petit con en profitait pour en faire plus. Qui sème le vent récolte la tempête, hein ? Pour le coup, c'était bien partit ainsi. Aaah je me souviendrais toujours lorsqu'il a ouvert le poulailler ! Comme on était à la campagne, on avait un grand terrain. Sauf que Masao avait eu la délicate idée d'ouvrir le poulailler en pleine nuit. Alors forcément, les renards se sont fait une joie monstrueuse de tout détruire une fois la nuit tombée. Je te dis pas le carnage à mon réveil. J'ai pu voir les poules éventrées, des plumes partout, du sang. C'est quand même grave, j'ai rien entendu de la nuit. Je dois avoir un sommeil ultra lourd pour ça, ahah.

Mais du coup, bonjour le sermon. Sauf qu'il en avait plus rien à foutre. J'avais quinze ans et lui onze. Une vraie tête de mule. J'ai jamais été un bon parent. C'était bien mort, la moindre engueulade finissait en dispute et ça lui arrivait d'en venir aux poings. Vous y croyez, vous, victimisé par son petit frère ? Reiko, notre tante, elle, ne comprenait pas pourquoi. Je n'osais rien dire, de mon côté. Il allait à l'école, je l'aidais pour ses devoirs, la routine. Il faisait des bêtises par-ci par-là, mais sans plus. D'ailleurs, nous n'avions jamais fait attention à notre particularité, jusqu'à ce qu'il ne se rende compte qu'il pouvait faire pousser des choses. Oui, du sol, hein ! Genre des plantes, des arbres. Alors, il a commencé à se passionner par la jardinerie. C'est fou, comment un sale gosse comme lui a pu terminer là dedans ! Il faisait pousser les fleurs préférés de Reiko et lui offrait le sourire. Moi, pendant ce temps-là, je m’éclipsais. Est-ce que je savais faire quelque chose, au moins ? Pendant que mon frangin s'occupait à créer des vies, moi, je tentais des choses. J'ai essayé de me concentrer, hein. De faire de la méditation, mais rien à faire. Rigole ! Mais j'aurais bien voulu t'y voir ! Ah, ça ne m'est pas venu directement. Jusqu'à ce que ma tante n'achète une perruche. Elle s'est dit que ça nous ferait un animal de compagnie, puis, elle a toujours aimé les oiseaux. Puis, miracle ! Sauf que j'étais doucement en train de devenir taré. Cette foutue bestiole n'arrêtait pas de me traiter. J'te promet hein ! Sauf que Masao me fixait bizarrement à chaque fois que je lui adressais la parole. Du haut de mes seize ans, me voilà en train de grogner sur un piaf.

Et il entendait rien ! Reiko non plus. Alors moi, je tournais chèvre. Pendant que l'autre greluche était en train de me traiter comme un moins que rien. Puis, c'est en sortant dans les magasins que j'ai vite compris. Une fois, j'ai juste voulu aller à l'animalerie, mais plus jamais ! J'ai envie de tous leur dire de la fermer, c'est insupportable. Génial, hein ? Pendant que l'un fait pousser des fleurs, l'autre se tape la causette avec les animaux. Ahah ! J'étais vernis. Sauf que ce n'était pas la seule chose que je savais faire.

J'avais dix-sept ans quand c'est arrivé la première fois. J'étais rentré des cours, après une longue journée et j'en avais eu marre. Ras le cul de ces gosses qui me prennent le chou, ras le cul de cette foutue perruche avec qui je m'engueulais chaque matin. C'était devenu monnaie courante et Masao trouvait ça drôle. Ah ! Tiens, j'avais oublié que ce petit diablotin -je parle bien de mon frère, hein- avait trouvé un nouveau truc. Changer la couleur des cheveux des gens, tu trouves ça amusant ? Des fois je me retrouvais roux, des fois vert. Sauf que je manquais de l'envoyer à l'autre bout de la planète à chaque fois. Alors on s'était disputé sur un match de foot. J'ai toujours aimé le sport, hein, ça n'a vraiment pas changé. Et c'est lorsque, en voulant faire le malin, j'ai shooté dans le ballon que j'ai pu découvrir une force hors du commun. Ni une ni deux, l'objet sphérique avait terminé par delà la palissade, nous laissant sans voix. Qu'est-ce qu'il s'était passé, là ? J'étais pas trop sûr de moi, alors après avoir été rechercher le ballon, j'ai ré-essayé. Sauf que, plus rien. C'est à ce moment là que j'ai pu découvrir une autre particularité.

Depuis, j'ai pu la pratiquer, lorsque je devais soulever des choses lourdes ou bien casser des bûches pour l'Hiver. J'ai longtemps travaillé chez un bûcheron pour ça, d'ailleurs. J'avais la force idéale ! Il me suffisait de la concentrer dans l'un de mes muscles et c'était partit. L'idéal pour ramener de l'argent sans trop me forcer !

Mais bien vite, ça fit le tour du quartier. Les petits merdeux cherchaient à me surpasser, à vouloir me battre en duel ou autre.

« Ah c'est toi Sachi, qui a une force de fou ? » Qu'on me lançait de temps à autre, alors que je faisais le fier. Sauf qu'au final, ça m'ennuyait. Ils étaient trop faibles, aucun challenge. Je me suis du coup renseigné pour un nouvel établissement. Viré des cours car j'étais catégorisé de trop dangereux, je du vite retrouver un nouvel endroit. C'est là que ma tante m'avait conseillé Nyomi. Un nom débile, mais un lieu de rêve ! Tout le monde y allait pour être plus fort, pour maîtriser ses dons. Peut-être qu'un jour, Masao viendra, lui aussi ? J'espère le revoir vite, en tout cas, faut vraiment que je refasse mes cheveux. »





Flyremoon ;


• Comment es-tu là ; Je suis la fonda ? C,:
• Code ; Validouille.
• Pays ; Belgique
• Âge ; La vingtaine
• Sexe ; Féminin
• Cookies ou brownies ; Cookies au chocolat blanc ♥
• Yaoi ou Yuri ; Yaoi of course !
• Avatar utilisé ; Renji Abaraï de Bleach

© Flyremoon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nyomi.forumgratuit.be
 

Un palmier tatoué, vous en avez déjà vu auparavant ? { Sachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme vous l'avez remarqué.
» Vous n'avez pas compris le Seigneur des Anneaux si...
» Vous m'avez fait trop mal.
» Est-ce que vous m'avez oublié?
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vos papiers siouplait :: Carnets scolaires :: Registre d'inscrits-